– Jeux Vidéo – Courts métrages – Cinéma –
– Jeux Vidéo – Courts métrages – Cinéma –

Zelda : The Hyrule Fantasy (1986)

Merci une nouvelle fois à Sengui79 pour cet excellent article <3 vous pouvez aussi le retrouver sur Senseby avec tout plein de retrogaming à l’intérieur!!!

—————————-

Je ne vais pas refaire une fois de plus tout un bla-bla sur Zelda, pour cela de très bons ouvrages comme la « Hyrule Historia » (ed. Soleil Manga) sortie fin d’année dernière est une référence en la matière.

zelda famicom

Je vais donc plus me pencher sur un cas particulier dont je viens de faire l’acquisition : Le Hyrule Fantasy (Zelda 1) sur Famicom Disk System et vous en expliquer les particularités.

Il faut tout d’abord savoir que « The Hyrule Fantasy »  est initialement sorti en 1986 comme LE titre phare pour le Famicom Disk System au Japon. Outre faciliter la sauvegarde des données, le Disk System a également ajouté un canal sonore supplémentaire en plus des deux d’origine donnant de ce fait un son tout à fait différent par rapport à la version cartouche de jeu. En plus cette version de Zelda utilise en renfort la puce additionnelle de modulation de fréquence du Disk System rendant l’ambiance sonore plus réaliste.
Cette différence est très notable au niveau de l’écran titre.

Autre différence « Le Livre de la Magie » est nommé ici « la Bible ». Cela a probablement été changé par la suite pour la version Nintendo of America afin de ne pas heurter les mentalités les plus puritaines de nos chers bouffeurs de Burger. Il faut savoir qu’à l’époque aux Etats-Unis le contenu ou les références religieuses à l’intérieur de jeux était fortement désapprouvés. Fait néanmoins intéressant car toutes les représentations de la croix ont été conservés (comme par ex sur le bouclier de Link)


Niveau graphique, être un jeu conçu pour le stockage disquette a ses limites… Les graphismes du jeu ne pouvant  pas utiliser trop d’éléments, les sprites ont donc étés adaptés aux couleurs de « fond » (ou sol) en fonction de leurs emplacement. Par exemple il n’est pas étonnant de trouver des arbres colorés en vert ou orange dans les plaines d’Hyrule ou bien encore  découvrir des murs de briques en bleu, vert, jaune ou blanc dans les donjons . A croire que la princesse Zelda de cette version n’est autre que Valérie Damidot…

Enfin, le jeu propose trois thèmes musicaux : celui d’ Hyrule, ceux des donjons standard et celui du donjon final. Le premier thème est devenu le thème principal de la franchise. Le thème des donjons de cette version a été réutilisé comme le thème de la Crypte Royale dans  Minish Cap sur Gameboy Advance …

En conclusion, même si la version Disk System n’a que quelques différences avec la version cartouche, elle a le mérite de nous démontrer que l’on peut connaitre un jeu sur le bout des doigts et le redécouvrir uniquement en changeant de support. Un jeu culte qui procure toujours autant de plaisir au bout de la manette et qui nous replonge une fois de plus dans tout nos doux souvenirs d’enfance sourire aux lèvres.

Sengui 79′

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.